fbpx

Vous souhaitez apprendre la kizomba ? Lente et langoureuse, elle s’adresse à tous les types de danseurs, débutants ou non. Véritable symbole de la culture angolaise, elle se démocratise et envahit les soirées afro-latines pour notre plus grand plaisir. Découvrez sans plus attendre les pas de base et techniques à connaître pour apprendre à danser la kizomba !

 

La kizomba, une danse poétique et complice

 

D’un point de vue du style, la kizomba est une danse qui s’apparente à une marche calme et élégante, rappelant le tango argentin. On la surnomme d’ailleurs le « tango africain ». L’origine de la kizomba remonte aux années 1980 en Angola. C’est une danse dérivée du semba, adaptée aux musiques de l’époque. Elle se danse en couple et met l’accent sur la sensualité et la connexion entre les deux partenaires.

 

La rythmique en kizomba

 

Lorsqu’on souhaite apprendre une nouvelle danse, il est nécessaire de se familiariser avec la rythmique de celle-ci. C’est la clé pour espérer danser en rythme ! Pour vous aider, commencez par écouter de la musique kizomba, sans réaliser de pas. Vous remarquerez que les pulsations de la basse créent un rythme facilement reconnaissable, une sorte de boum – boum – boum continu tout au long de la musique. C’est sur ces pulsations que vous devrez marquer vos pas, afin de réaliser un enchaînement harmonieux.

Si vous avez du mal à saisir la rythmique, écoutez des musiques kizomba et entraînez-vous à entendre ces pulsations et à les marquer dans votre tête ou les compter. Petit à petit, votre oreille va s’habituer au rythme et cela deviendra de plus en plus naturel.

 

 

Le principe du transfert du poids du corps

 

Avant d’entrer dans le détail de la posture et des pas de base pour apprendre la kizomba, il est important de s’intéresser au principe du transfert du poids du corps. C’est une mécanique indispensable pour comprendre comment danser la kizomba. En kizomba, les danseurs effectuent une sorte de balancier assez caractéristique, en même temps qu’ils effectuent les pas. Cela correspond au transfert du poids du corps.

Lorsque qu’un pas est marqué sur la jambe gauche, le danseur doit « envoyer » son poids du corps vers la gauche via un mouvement de hanches. Le but est de créer un appui sur la jambe gauche et de libérer la jambe droite. On remarque en général que la jambe d’appui est tendue, pied à plat, tandis que la jambe libre est légèrement fléchie, pied sur la demi-pointe. Le mécanisme est le même lorsqu’un pas est marqué vers la droite, vers l’avant ou vers l’arrière.

 

La posture des danseurs en kizomba

 

La posture de chacun des danseurs est importante à comprendre pour apprendre la kizomba. Celle-ci diffère selon si vous êtes un homme ou une femme.

Si vous êtes un homme, c’est vous qui serez responsable du guidage de votre partenaire. La première chose est d’établir un contact entre votre torse et celui de votre partenaire de danse. Cette connexion est primordiale ! C’est par cet intermédiaire que vous guiderez votre partenaire tout au long de la chorégraphie. Concernant les bras, votre bras droit vient enlacer la danseuse au niveau du dos, tout en restant souple et détendu. Le bras gauche, plié mais relâché, attrape la main de la danseuse, tout en légèreté.

Mesdames, en kizomba, vous serez suiveuses. C’est à vous de maintenir la connexion au niveau du buste, établie par le danseur. À ce titre, vous pourrez être très légèrement dirigée vers l’avant, de façon à venir chercher le contact avec votre partenaire. La main gauche est positionnée entre les épaules du danseur, de manière à ce que votre bras, souple et détendu, enlace son haut du corps. La main droite, quant à elle, est déposée au niveau du pouce du danseur, qui referme ses doigts autour d’elle.

Pour les deux partenaires, le haut du corps est fixe mais relâché. Lorsqu’ils se font face, les épaules des deux danseurs doivent rester parallèles. La dissociation du haut du corps et du bas du corps est indispensable pour danser la kizomba. Cette posture instaure le cadre du guidage, sur lequel les différents pas et figures vont venir s’ajouter.

 

Les pas de base en kizomba

 

Il existe plusieurs pas de base, enseignés lors des cours de kizomba pour débutants. Ces pas sont les mouvements de base permettant de se déplacer avec votre partenaire sur une musique. Une fois intégrés, vous pourrez y ajouter des déplacements et des figures plus complexes pour enrichir vos chorégraphies de kizomba.

 

Le 2 temps

 

Le deux temps consiste en un pas de côté. Si vous êtes un homme, le premier temps consiste à déplacer votre pied gauche latéralement vers la gauche, en transférant votre poids du corps à gauche. Au second temps, votre pied droit va effectuer le même mouvement, dans le but de retrouver la position de départ, pieds joints. Mesdames, le pas est le même pour vous, à la seule différence que vous commencez par le pied droit.

 

Le 3 temps sur place

 

L’homme effectue un premier pas sur place avec le pied gauche, un deuxième pas latéral avec le pied droit, puis ramène le pied gauche à côté de son pied droit. À la fin de ce troisième temps, le poids est sur la jambe droite. Il repart ensuite avec la jambe gauche. Pour les femmes, c’est le même principe, sauf que vous commencez par le pied droit, puis le gauche, puis le droit à nouveau. Le troisième temps dans ce cas est une pause que l’on appelle généralement « marca ».

 

Le 3 temps marché

 

Le trois temps marché ressemble au trois temps sur place, à la seule différence qu’il permet au couple d’avancer et de reculer sur la ligne de danse. Pour l’homme, le deux premiers pas consistent à avancer en direction de sa partenaire, en commençant par le pied gauche. Le troisième pas est marqué sur place, de manière à retrouver la position initiale pieds côte à côte. Lorsque le danseur effectue ce pas, il veille à effectuer les transferts de poids du corps à chaque temps et à maintenir la connexion avec sa partenaire au niveau du buste. Celle-ci effectue les mêmes pas en reculant, en commençant par le pied droit.

Lorsque c’est à la danseuse de réaliser le trois temps marché, elle commence pieds joints et marche vers son partenaire de la même façon en commençant par le pied droit. Premier temps, le pied droit réalise un pas en avant. Deuxième temps, le pied gauche réalise un pas en avant. Troisième temps, le pied droit est ramené près du pied gauche.

 

Le suavé

 

Le suavé est le mouvement de bassin réalisé par la femme, caractéristique de la danse kizomba et plus précisément de sa variante nommée tarraxinha. C’est un mouvement particulièrement sensuel, qui demande à la danseuse de faire preuve de souplesse. Il consiste à incliner son bassin d’avant en arrière, de façon à créer une vague fluide, tout en fléchissant une jambe après l’autre de façon à créer un balancier. Le haut du corps reste immobile.

 

Apprendre une chorégraphie de kizomba en couple

 

Évidemment, si vous désirez apprendre la kizomba, c’est dans le but de réaliser de beaux enchaînements avec votre partenaire ou de partager des moments de danse complices lors des soirées dansantes. À l’École des danses latines et tropicales, nous vous proposons lors des cours de kizomba des enchaînements en fonction de votre niveau. Les chorégraphies pour débutants consisteront à enchaîner les différents pas de base en rythme avec la musique et accompagné d’un ou d’une partenaire, tout en effectuant le transfert du poids du corps au bon moment.

Pour les plus avancés, il est possible d’ajouter une multitude de figures pour créer des enchaînements travaillés. La seule limite est votre créativité et celle de votre professeur de kizomba !

Lors des cours collectifs ou particuliers, vous recevrez des conseils avisés pour parfaire votre technique et progresser dans votre pratique. Néanmoins, pratiquer à la maison est vivement conseillé pour intégrer toutes les choses vues en cours et progresser à votre rythme.

 

 

Envie d’essayer la kizomba ? Réservez dès maintenant votre cours découverte offert !

Call Now Button01 84 60 99 60