fbpx

Isis Figaro

Isis Figaro, fondatrice de l’Ecole

Fondatrice de l’École des danses latines-tropicales, Isis FIGARO a choisi de suivre des études de Psychologie pour contribuer au bien-être des autres. Cependant, elle a le feu sacré de la danse qu’elle pratique assidument depuis l’enfance. Très tôt, elle prend conscience des bienfaits de cet art, à la fois au plan moral et physique. Alors, elle a l’idée d’allier ses deux passions: la psychologie et la danse. C’est ainsi qu’elle décide de créer une école de danse pas comme les autres.

Originaire de la Guadeloupe, elle est animée par le refrain de la célèbre chanson du groupe *KASSAV, «*Zouk la sé sèl médicaman nou ni». Cela signifie «Le zouk est notre unique remède». Aux Antilles mais aussi à Cuba, à Saint-Domingue, au Brésil et en Afrique, on danse malgré les difficultés de la vie! “Vivre autrement à Paris !” est le slogan de l’École. Cela en dit long sur ses objectifs et ses promesses.

C’est un pari réussi aujourd’hui et la presse en fait régulièrement écho. lsis FIGARO est sollicitée par les grandes chaînes télévisées nationale TF1, FR2, FR3, Canal+, France 5 et M6 pour des interviews, des reportages ou des chroniques.

Elle aime être au contact des adhérents de son école, et est attentive à leur épanouissement.

Son pari jugé utopique !

En 1996, elle décide de créer la première école spécialisée en danses latines et tropicales à Paris. Une mission l’anime, celle de contribuer au bien-être des Parisiens et de leur apprendre à danser sur les rythmes latinos et tropicaux, source de bonne humeur. Ainsi, concevoir une école dédiée uniquement aux danses afro-caribéennes semblait utopique. Et pourtant … !

Après avoir testé son idée sous forme associative pendant 2 ans, elle s’installe en 1998 dans ses propres locaux entre Bastille, Nation et Gare de Lyon. Compte-tenu de l’engouement suscité par l’apprentissage des danses “afro-latino”, on peut considérer aujourd’hui, qu’elle a été visionnaire.

«Elle ne savait pas que c’était impossible, alors elle l’a fait !». Cette citation résume bien l’histoire et le paradigme de la fondatrice de l’École des Danses Latines-Tropicales.

En plus, d’être une danseuse et chorégraphe reconnue, c’est une femme d’action, aux milles idées qu’elle continue de développer.

 

*Musique festive et rythmée, invitant à la danse. Le zouk a été créé dans les années 80 par le groupe musical KASSAV.

Vidéos d’Isis Figaro, danseuse et professeure

Créer une école de danse, pas comme les autres !

L’École des Danses Latines Tropicales est destinée à faire découvrir les danses Cubaines, Dominicaines, Brésiliennes, Africaines et Antillaises pour s’évader et créer du lien. Avec quatre studios aux couleurs chaleureuses, l’ école permet aux adhérents de se retrouver dans une oasis en pleine capitale pour « Vivre autrement à Paris». Isis FIGARO souhaite que les Parisiens se retrouvent dans un lieu unique, où règne un véritable esprit de convivialité, où chacun peut apprendre à danser en progressant à son rythme.

Elle met tout en oeuvre pour que les adhérents fassent le plein de bonne humeur après le boulot. C’est un projet qui fait écho à l’esprit latino-caribéen. Même quand “tout va mal”, on danse !

Proposer un tel concept était un pari fou en 1996 ! La capitale ne comptait aucune école dédiée à ces danses. Seuls deux lieux proposaient des cours de Salsa à quelques aficionados.

L’École des Danses Latines Tropicales a donc été la première école spécialisée en Danses Latines et Afro-Caribéennes à Paris et même en Europe.

Une École … qui fait École !

C’est après avoir testé son concept sous forme d’association pandant deux ans, qu’Isis décide de créer une véritable école. Le succès fut telle, qu’elle a dû faire l’acquisition d’un local supplémentaire pour accueillir les très nombreux élèves qui se précipitaient aux cours chaque jour. Ce 5ème studio est principalement dédié aux danses en solo.

En l’an 2000 Isis FIGARO crée un Centre de Formation pour les futurs professeurs. Elle recevait régulièrement des demandes d’associations, de centres de loisirs pour recruter des professeurs et certains élèves  souhaitaient devenir professeurs à leur tour. A ce jour, plus de 170 professeurs ont été formés à l’École des Danses Latines Tropicales.

Parmi eux, certains ont créé leurs propres structures à Paris, en province et en Europe. On y trouve également des danseurs qui participent régulièrement à des Festivals internationaux.

Désormais, il existe une dizaine d’écoles qui proposent des cours de danses latines -tropicales à Paris. On en trouve également dans chaque ville en France et en Europe, chacune avec une approche différente. Certaines accueillent des élèves qui souhaitent approfondir une danse en particulier, d’autres sont plus généralistes.

Développer l’esprit de la fête, en faisant du sport

Isis Figaro a activement contribué à l’explosion de la mouvance “Latino sportif” en créant un concept appelé Latin-Training en 1996. Son souhait était d’initier le public aux danses afro-latines tout en se dépensant et sans parler de technique. Une belle occasion de brûler des calories sur des rythmes ensoleillés ! La différence avec la Zumba qui apparut bien après, est le fait d’apprendre les véritables mouvements des danses latines-tropicales. L’ambiance des cours est festive et on peut même donner de la voix pour se défouler comme dans un carnaval Antillais ou Brésilien.

L’objectif des cours de Latin-training est de permettre aux élèves d’apprendre à danser et de garder ou de retrouver la forme physique et mentale.

Passionnée par la psychologie humaine, elle note rapidement une résonance entre les effets de la danse et le bien-être. Au delà même des bienfaits de l’expression corporelle, les vertus des danses latines et tropicales sur le moral lui semblent particulièrement importantes. En effet, leur pratique procure instantanément un sentiment de joie.

La passion et l’excellence reconnues

Isis FIGARO est une passionnée  à la recherche de l’exellence.

Elle a sillonné Los Angeles, Miami et Porto Rico, New-York, Cuba, Santo Domingo pour approfondir ses connaissances.

Depuis l’ouverture de son école, TF1, FR2, FR3, Canal+, et M6 ont effectué des reportages avec elle.

En 1999, elle est récompensée par le gouvernement Portoricain pour sa contribution au développement de la Salsa en Europe.

Elle fera ensuite partie d’ une compagnie de Los Angeles aveclaquelle elle participera à des shows au congrès mondial de salsa à Potorico.

En 2012, une maison de disque la contacte pour sortir un single pour l’été.

En 2013 et 2014 est sollicitée pour son expertise par la  Fédération Française de Danse.

En 2014  elle crée avec sa compagnie une comédie dansée appelée “Tierra de Amor”qui tiendra l’affiche durant plusieurs mois au Théâtre Bobino.

Call Now Button01 84 60 99 60